Morgon Côte du Py Domaine Joubert 2012

Morgon Côte du Py Domaine Joubert 2012 Zoom

Morgon Côte du Py Domaine Joubert - rouge - millésime 2012 - Beaujolais Margon - carton de 6 bouteilles

En savoir plus

Pourquoi ?

Si le Beaujolais souffre encore aujourd’hui d’une mauvaise réputation, en grande partie à cause du sempiternel Beaujolais Nouveau dans lequel les japonais adorent se baigner (sic), quand on prononce le nom de l’appellation Morgon certains yeux se tournent et scintillent. Ici le gamay est roi et on trouve, en se donnant la peine de chercher, de vraies pépites. Le mont du Py domine de ses 352 mètres ce vignoble qui s'incline vers l'est en pentes douces, où le schiste décomposé, appelé "roche pourrie", fait dire de son vin qu'il "morgonne". Le Domaine Marcel Joubert est une exploitation familiale qui s’étend sur 10 hectares. Lorsque que Marcel reprend les commandes de l’exploitation en 1972, il entreprend de conserver le patrimoine de vieilles vignes qui oscille entre 30 et 100 ans, tout en appliquant une viticulture biologique.

Pour quand ?

Les vins de morgon sont complexes, au niveau aromatique, ça explose littéralement en bouche. Marqués dans leur jeunesse par une dominante de fruits à noyaux, pêche de vigne et abricot, on y décèle également le kirsch et des notes épicées soutenues de cannelle et de réglisse. Ce vin est d’une belle légèreté, il danse sur la langue et glisse dans la gorge avec élégance et précision. Les tanins sont bien expressifs et d’une belle souplesse. C’est un vin qui fait parler, on s’épanche, on discute, on zieute, on re-goûte et on se rend compte que la bouteille est déjà vide. L’accord parfait ? Un bon copain et une deuxième bouteille pour refaire le monde. On l’adore aussi sur des riz de veau, au cas où vous et votre copain ayez un petit creux.

Pour l'anecdote ?

Marcel Joubert est un passionné et un homme heureux d’être vigneron. Il fait partie de la quatrième génération à s’occuper de ce beau domaine qui possède également des vignes en Brouilly et Fleurie. Adepte du travail à la vigne et des vinifications « tranquilles », il propose de transformer le Gamay, cépage encore trop décrié, en véritable vin profond et gourmand. On est loin du Beaujolpif gavé de levure, du fameux goût de banane et tant mieux. Le Beaujolais est en plein renouveau depuis maintenant quelques années et mérite que l’on s’y penche plus. Messieurs les vignerons, vos vins sont délicieux, on se régale. Vive le gamay bien fait !

  • Région Beaujolais et Lyonnais
LePourBoire 22 rue du cloitre saint merri 75004 PARIS Tlphone : 09 81 98 44 70