Le Saint-Amour : BAR-TABAC GASTRONOMIQUE

  • Le Saint-Amour : BAR-TABAC GASTRONOMIQUE

Le fumeur est une espèce en voie de disparition. L’impossibilité de fumer dans les bars et restaurants et le paquet de cigarettes qui fleurte avec les 10 euros, sont en train d’avoir la peau de l’homme clope au bec.

Devant les bars, l’hiver, d’irréductibles fumistes s’entassent pour montrer qu’ils résistent mais le constat reste le même, le tabac part en fumée aspiré par l’aération hygiéniste d’une société qui n’en finit plus de s’aseptiser.

Heureusement Serge Gainsbourg n’est plus là pour voir ça...

Les bars-tabac se reconvertissent, certains vendent les produits de substitution à la mode, cigarettes électroniques et autres gadgets, d’autres choisissent la restauration rapide avec plus et surtout moins de succès.

Et puis, il y a le Saint-Amour, 19 rue Etienne-Marcel, dans le premier arrondissement de Paris. Perdu au milieu des magasins de mode, ce bar-tabac est le dernier bastion d’un temps que les moins de 20ans auraient aimé connaitre.

On y vend des clopes bien sûr mais pas que. Et c’est là que ça devient intéressant, car derrière le comptoir, Eric Lenoir ne propose pas que des Malboro et des Gitanes. Originaire de Saône-et-Loire, il a gardé de son enfance dans les vignobles un goût certain pour le terroir et la cuisine. Une cuisine du terroir, simple et délicieuse, qu’il propose chaque jour dans son bar-tabac, à une clientèle avertie qui sait que derrière la carotte lumineuse se cache en réalité une des meilleures tables pour ripailler.

Une légende court qu’il aurait été à la tête d’un restaurant étoilé dans le temps. On n'a pas pu vérifier mais une chose est sûre dans l’assiette, ça ne lésine pas.

Que du fait maison bien sûr, pâtés, rillettes, terrines, foie gras en entrée. Puis en fonction du marché et de l’envie du chef, bœuf bourguignon (à tomber), coq au vin (délicieux)... On est loin de la restauration rapide, d’ailleurs prévoyez deux bonnes heures !

Du bon, du beau, du vrai... Et surtout du "pas cher" ! Entre 8.50€ et 12€ le plat du jour, quand on connait les tarifs affichés du quartier, ça vaut mieux qu’un croque-monsieur.

Coté liquide, Eric a un goût sûr et propose des « vins de saisons » en fonction de ses découvertes et de ses amitiés dans les différents vi- gnobles. Ça arrive en pichet, sans chichi et ça coule tout seul.

Faites l’expérience, allez au Saint-Amour et retournez dans ce lieu en perdition qui peut cacher des trésors : le bar-tabac.

Le Saint-Amour
Ouvert tous les jours sauf dimanche de 7 h 30 à 20 heures,
19, rue Etienne-Marcel
75001 PARIS 

Newsletter

PayPal

LePourBoire 22 rue du cloitre saint merri 75004 PARIS Tlphone : 09 81 98 44 70