Que boire à bord d’un avion ?

  • Que boire à bord d’un avion ?

Chers amis, l’heure est grave.

Vos activités professionnelles et vos loisirs vous amènent peut être régulièrement à traverser l’Europe et le Monde à la recherche de nouveaux marchés en devenir, d’explorations culturelles passionnantes ou encore de plages désertes reposantes. Vous êtes un homme/une femme moderne qui saute de capitale en capitale, s’adaptant au quart de tour aux décalages horaires, maniant avec habilité et un délicieux « french accent » les dialectes autochtones.

Bravo ! Il n’y a là rien de plus légitime. Mais si vous connaissez comme votre poche les aéroports de LAX, Gatwick et Shanghai, que vous prenez l’avion comme certains prennent le métro et que vous êtes millionnaire en miles sur votre carte Air France Platinium, vous êtes vous demandé ce qu’il était judicieux de boire à bord d’un avion ? Et surtout, sur quelle compagnie propose t’on les meilleures breuvages et plateaux repas ?

Car ce n’est pas parce que l’on est dans les airs que l’on doit se laisser aller à du rouge qui râpe, du blanc qui décape et des plateaux repas immondes, le Pourboire se lance dans une étude des plus sérieuses pour que même à 10 000 mètres vous continuez à briller un verre à la main.

 « Avec l’avion nous avons appris la ligne droite » disait Antoine de Saint-Exupéry. Un gain de temps incontestable mais si ce doit être au prix de conditions de vol exécrables mieux vaut conserver un rien de savoir vivre. La ligne droite n’est pas toujours le chemin le plus court, surtout en matière de confort et de bien être.

S’il va vite, l’avion reste un espace restreint et régit par de nombreuses contraintes : on ne peut y amener aucun liquide de plus de 100ml (un dé à coudre), encore moins de verres et si vous tentez de glisser dans vos poches un foie gras vous risquez, selon les pays, d’avoir de petits problèmes avec la douane.

Mais à l’heure où le Low Cost règne en maitre sur les comparateurs de prix pour proposer à des tarifs toujours plus attractifs des prestations toujours plus minables (certaines conditions de vol sur ces compagnies frôle l’inhumanité quand on mesure plus d’1m80 et que l’on demande quelque chose de comestible), il existe des compagnies qui soignent le bien être de leurs clients et ce, jusque dans leur gobelet en plastique réglementaire.

Alors comment s’envoyer en l’air comme un bon vivant qui se respecte ?

Premier point important à noter, même si vous acheter en duty free une bonne bouteille de vin ou de whisky et que vous l’amener en cabine, vous n’avez pas le droit de consommer un autre alcool que ceux proposés par la compagnie lors du trajet. Bien sûr vous pouvez passer outre discrètement mais on vous le déconseille si vous ne souhaitez pas allonger votre arrivée par un séjour au poste de Police.

Il faut donc faire avec ce qu’on vous propose à bord. Beaucoup privilégient la bière. Pas de risque d’être déçu par une mousse industrielle mais vous conviendrez que c’est assez rudimentaire pour étancher la soif d’un honnête homme enfermé pendant des heures dans un espace clos, volant au dessus d’un océan et secoué par des perturbations auxquelles on ne s’habitue pas.

Des perturbations qui poussent certains à opter pour un petit Gin&Tonic ou un Whisky. Un peu de courage liquide ne fait pas de mal, mais soyez vigilant. Les effets de l’alcool ne sont pas les mêmes dans une cabine à 10 000 mètres d’altitude que dans votre canapé à moment de l’apéro.

La mesure est de rigueur donc faites attention si vous ne voulez pas finir attaché de force à votre siège par le service de bord.

Vous l’aurez compris, le dosage et le choix sont importants. Mais qu’en est-il des vins et des champagnes qui nous intéressent ici particulièrement ?

Tout dépend bien sur de la compagnie et de votre position au sein même de l’avion. First, business, éco… L’avion à son ascenseur social horizontal, au fond vous êtes en classe éco, promiscuité et plateau repas sommaire, devant, vous avez un siège douillet et modulable, de l’excellent champagne et des petits plats concoctés par des chefs. Bien sûr, les prix de ces luxueuses places ne valent pas toujours le coup mais premier constat, pour bien manger et bien boire en avion, mieux vaut être riche !

Chaque année, un million et demi de grandes bouteilles de vin, dont huit cent mille bouteilles de Champagne, sont servies à bord des vols Air France. Le vin a donc une place de choix, à tel point que la sélection est confiée à des sommeliers et spécialistes. Air France utilise cette année les services de Betanne&Desseauve et du sommelier Paolo Basso. « Pour la compagnie aérienne, ambassadrice de l’art de vivre et de voyager à la française, le vin est une composante essentielle au plaisir du repas ». Merci Paolo pour cet éclaircissement primordial mais qu’est ce qu’on boit alors ?

Dans la cave en plein ciel d’Air France on trouve en Première, des grands noms comme Krug et sa grande cuvée ou encore le Saint-Emilion 1er Grand Cru Classé Beau-Séjour Bécot 2008. En business un Médoc, le Château Rollan de By 2009. Et en éco ? Deux vins, un blanc et un rouge : le Pays d'Oc Réserve de La Baume 2013, un Chardonnay pas mal fagoté et La Vieille Ferme 2013 une Syrah "qui fait le job" de Perrin et Fils. 

Les compagnies aériennes étrangères ont bien compris que le vin donnait un plus à leur offre prestige. Cathay Pacific Airways par exemple sert en plus de plats sur-mesure, de grands vins comme les Châteaux Lynch Bages, Figeac ou encore Canon La Gaffelière. Un rayonnement de nos vins français qui fait le bonheur des propriétés qui s’assurent, par ce placement, une belle publicité auprès d’un public du choix.

Vous l’aurez compris, bien boire et manger en l’air a un prix. Pour ceux qui ont les moyens nous mettons en lien un classement des compagnies aériennes dans ce domaine. Pour les autres, le commun des mortels dont nous faisons partie, sans exploser votre budget comparez la différence entre le prix d’un Low Cost, où toute demande à bord sera en supplément, et les avantages des compagnies « traditionnelles » qui font l’effort, même en classe économique, de vous rendre la vie à bord plus douce.

PNC aux portes, armement des tire-bouchons, santé !

Newsletter

PayPal

LePourBoire 22 rue du cloitre saint merri 75004 PARIS Tlphone : 09 81 98 44 70