Comment recycler vos bouchons de liège ?

  • Comment recycler vos bouchons de liège ?

Chers amis, l’heure est grave.

Votre appétit en matière de découvertes bachiques et maintenant aussi aiguisé que la dague d’un guerrier viking. Votre soif de jolis canons vous amène à faire sauter tel un feu d’artifice les bouchons des bouteilles qui se trouvent sur votre chemin. Votre tire-bouchon est devenu une extension de votre bras droit prêt à dégainer à tout instant du jour et de la nuit…

Ceci est tout à fait légitime.

Mais si au son d’un bouchon tiré vous vous exclamez : « j’arrive ! » en tendant votre verre, vous êtes vous demandé ce qu’allait devenir ce petit bout de liège cher à nos bouteilles une fois celles-ci ouvertes, bues et pissées ?

Loin de nous l’idée de jouer les troubles fêtes et encore moins de se transformer en Jiminy Cricket du bon comportement écolo, mais il est fort à parier que ce morceau de liège, fruit du « strip-tease » forcé d’un chêne qui aura attendu plus de 80 ans emmitouflé dans son écorce, finira au fond de votre poubelle en plastique.

Nos bouchons méritent une seconde vie !

Au-delà du geste écologique, il existe des manières ingénieuses, inventives et même fun de recycler !

Car l’extension du domaine du savoir boire ne s’arrête pas aux frontières de votre verre, le Pourboire se devait de vous en faire part. Si les bouchons recyclés ne peuvent être réutilisés pour conditionner à nouveaux des bouteilles de vin, ils peuvent servir dans la confection d’un tas d’autres objets. Composant de certains isolants bien sûr, le liège est aujourd’hui utilisé, en seconde main pour la confection de tables, de chaises, d’objets décoratifs (pas toujours du meilleur goût) et même de chaussures (cf parenthèse précédente). Les marques Adidas et Vans viennent même de sortir un modèle en grande partie en liège recyclé.

Personne ne vous demande ici de porter de manière ostentatoire vos trophées de dégustation. Pas la peine non plus d’infliger à votre intérieur un tapissage en règle de votre collection de bouchons.

Par contre rien ne vous empêche de les donner à une collecte près de chez vous. Pour cela, le site très bien fait de la fédération française du liège, www.planeteliege.com vous aiguillera pour trouver le point de collecte le plus proche.

C’est facile, cela redorera votre blason d’homme ou de femme moderne soucieux(se) de l’environnement et participera grâce aux fonds récoltés au financement d’actions humanitaires, caritatives ou en faveur du développement durable comme la plantation de chênes-liège dans le sud de la France.

Voilà de quoi en boucher un coin à tous vos amis écolos qui se permettaient de vous juger à cause du choix de votre cylindré ou à la moindre erreur dans votre gestion du tri collectif des ordures ménagères.

Recyclez vos bouchons pour en faire une planche de surf

Tous les amateurs de pèche à la ligne, connaissent l’aptitude du liège à flotter sur l’eau… Il n’en fallait pas plus pour donner l’idée à des férus de surf pour utiliser les bouchons dans la conception de leur planche.

C’est une société alternative espagnole qui est à l’origine de se projet qui peut paraitre étrange mais qui commence à faire beaucoup de bruit. Intitulé « Connecting the Corks » ce projet vise à collecter le maximum de bouchon en liège, pour en faire des planches eco-friendly. Derrière tout ça, l’idée est d’aider des organismes sociaux qui utilisent ce sport populaire pour réveiller la conscience environnementale.

Comme le rappelle le site de cette société, en Espagne, chaque année, 2500 tonnes de bouchons en liège partent à la poubelle. Une goutte dans l’océan de nos déchets peut être mais grâce à leur fantastique propriété physique et structurelle, les bouchons sont idéals pour fabriquer des planches de surf tout en supportant l’environnement marin.

Les planches semblent à la hauteur de l’initiative tant au niveau de leurs designs sobres et de leur coté légèrement vintage, accentué par la teinte du bouchon, qu’au niveau de leur performance.

De quoi donner à certains la fibre écolo et à d’autres l’envie de s’initier aux joies des sports de glisse.

Sur terre comme sur la mer et maintenant jusque dans nos verres, prendre soin de son aire de jeu et de vie n’est pas une perte de temps, bien au contraire.

Sur ces belles paroles, nous vous laissons méditer à votre future carrière de surfeur-dégustateur-défenseur de l’environnement.

Cheers !

Newsletter

PayPal

LePourBoire 22 rue du cloitre saint merri 75004 PARIS Tlphone : 09 81 98 44 70