Que Boire à la plage ?

  •  Que Boire à la plage ?

Chers amis, l’heure est grave.

Vous vous apprêtez, après de longs mois de dur labeur, à prendre quelques jours de repos bien mérités. La période estivale a commencé, et si vous n’avez pas déjà pris vos quartiers d’été, il est fort à parier que vous trépignez d’impatience à l’idée de vous dorer la pilule sur les plages ensoleillées. Tout ça est bien légitime.

Mais avant d’enfiler votre maillot de bain, de chausser vos Persols et vos espadrilles, d’étendre votre serviette et de plonger la tête la première dans une mer de vacances, le Pourboire se doit de prodiguer ses derniers conseils… Non, il ne s’agit pas ici de crème solaire mais d’un tout autre liquide qui se tartine rarement sur la peau (il paraît pourtant que les polyphénols qu’il contient aurait des effets bénéfiques pour nos épidermes) : on parle bien sur du sujet qui nous tient à cœur : le vin.

J’en entends déjà maugréer : « comment, même à la plage, ces jeunes hommes du Pourboire ne lâchent pas leur bouteille ?!? ». Il est bien sûr évident que nous ne sommes pas là pour vous faire passer pour des poivrots de service qui se ramènent à 10h du matin, avec un litron de rouge à la main. Mais cette chronique fait acte de prévention, et il ne faudra pas venir se plaindre quand vous vous retrouverez dans une buvette immonde à devoir trinquer avec vos amis dans des gobelets en plastique remplis d’un tord boyaux de la pire espèce.

  

Imaginez la scène :  Fin de journée, les cheveux plein de sel, la peau dorée, du sable jusque dans les oreilles, le soleil commence sa douce descente dans un océan de lumière… Un spectacle magnifique, que vous auriez bien arrosé d’un bon verre de rosé.  A la place, le garçon de la petite cabane de plage n’a rien d’autre à vous proposer qu’une Kronembourg tiédasse ! Et oui, le service et l’intendance sur certaines plages de nos côtes ne sont plus ce qu’ils étaient mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras.

Voici donc quelques recommandations bachiques pour briller un verre à la main cet été :

Sea, wine & sun

L’enjeu principal du vin en été est bien sûr celui de la température. Le vin et le soleil ne font pas bon ménage, surtout quand on s’éloigne de son congélateur et de ses précieux glaçons… Alors que vous soyez au bord d’un lac, sur une plage déserte ou en bateau, il va falloir allier organisation, astuces et matériel de pointe pour maintenir nos chères bouteilles à bonne température.

Pour les vins rouges : sachez qu’au delà de 20° ils perdent tous en qualité. La chaleur ambiante étant souvent très forte, les bouteilles se réchauffent d’autant plus vite. L’idéal est de les maintenir à 16° jusqu’au service.

Pour les vins blancs et rosés, il faut d’autant plus les maintenir au froid qu’ils demandent à être servi plus frais. Prévoyez 10-12° pour anticiper le réchauffement rapide dans vos verres et conserver la fraicheur plus longtemps.

Lors d’un pique nique à l’océan, si pour accompagner vos salades de tomates, vos terrines et vos melons frais vous souhaitez déguster un verre de vin, prévoyez de mettre dans une glacière vos bouteilles enroulées dans des poches réfrigérantes.

Très pratiques mais peu esthétiques, ces poches vous sauveront plus d’une dégustation les pieds dans l’eau. Les férus de gadget en tout genre peuvent opter pour une nouvelle solution de rafraichissement instantané au moment du service du vin : le Ravi. Grace à un petit embout en inox qui agit comme un thermos que l’on fixe à la bouteille, le vin se refroidit très rapidement et ne perd pas en saveur. (Plus d’information : www.ravisolution.com)

Petite astuce de scout 

Vous pouvez également une fois vos bouteilles sorties du frigo, les enrouler d’un linge, de sopalin ou même de papiers journaux mouillés. L’eau du linge en s’évaporant refroidira la bouteille. Ce processus naturel du refroidissement par l’évaporation de l’eau n’est pas une fantaisie mais une réalité scientifique mis au service par nos soins pour votre plus grand confort gustatif. Scout un jour, scout toujours !

Le vin estival est bien sur par excellence le rosé mais sachez varier les plaisirs selon les situations. Une fois à bonne température, les blancs et les rouges peuvent s’avérer très agréables également. N’hésitez pas à faire pétiller vos fins de journée à la plage avec quelques bulles frappées de Champagne.

Le soleil brille dans mon verre

Vient évidemment l’épineuse question du contenant. Car si on ne peut pas toujours trimballer ses beaux verres de dégustation partout où l’on va, on ne peut pas non plus accepter de « fusiller » un bon vin en le buvant dans un gobelet en plastique. Alors que faire ?

Il existe de très jolies valisettes à pique-nique en osier, dans lesquelles est insérée de manière pratique et organisée, une véritable petite dinette de plage. Assiettes, couverts, nappe, et verres. De petite dimension, ils ne sont pas encombrants et vous permettront en plus de pouvoir apprécier à leur juste valeur les breuvages que vous aurez apportés, de briller devant vos amis. Tant d’organisation et de bons goûts, feront de vous un bon vivant attentionné et un esthète du pique-nique en situation extrême.

Dernier conseil avant de vous laisser « piquer une tête », pensez à bien vous hydrater. Si un pique-nique à la plage ou un apéro en admirant le couché de soleil peuvent être arrosés d’un bon vin, la boisson vers laquelle il faut se tourner quand le soleil tape reste l’eau ! Et bien que le vin se compose de près de 87% d’eau, ce n’est pas toujours suffisant pour notre organisme…

Bonnes vacances à tous.

Cheers !

Newsletter

PayPal

LePourBoire 22 rue du cloitre saint merri 75004 PARIS Tlphone : 09 81 98 44 70