Comment ouvrir une bouteille sans tire-bouchon ?

  • Comment ouvrir une bouteille sans tire-bouchon ?

Chers ami, l’heure est grave.


Vous vous apprêtez à célébrer comme il se doit la fin de cette année, la naissance du petit Jésus, la Saint Sylvestre, et autres fêtes religieuses ou païennes communément appelées Noël. Et c’est bien légitime !

Si tout cela vous met en joie, que vous trépignez d’impatience à l’idée d’offrir et de recevoir des cadeaux, de vous réunir autour de belles tablées et de profiter des mets succulents arrosés par les magnifiques vins que nous vous avons sélectionnés ce mois-ci, faites attention à ne pas perdre le nord et à laisser tomber les bonnes habitudes prises grâce au guide du savoir boire.

Et oui, pas de vacances pour le Pourboire, qui s’évertue à être le garde fou de vos dégustations les plus périlleuses.

A partir du 24 décembre, les bouchons vont voler, les verres vont trinquer, les bouteilles se vider, les bulles pétiller et vous, vous allez briller !

Voici donc le 2ème épisode de notre guide du savoir boire et nous nous intéressons aux différentes techniques vous permettant d’ouvrir une bouteille si par mégarde vous vous êtes fourré dans un plan, que dis-je, une galère, sans l’indispensable allié de tout dégustateur : le Tire-bouchon.

Sans ce précieux outil vous n’êtes qu’un dégustateur dans le plus simple appareil, nu devant sa bouteille, qui se tient, elle, droite comme un i devant autant d’impuissance de votre part.

Il existe néanmoins des astuces vous permettant de rebondir de cette situation inconfortable et d’en bluffer plus d’un.

Pas de Tire-Bouchon ? Sortez votre sabre !

 

La première astuce est bien connue et ne manque pas de panache.

La pratique du sabrage ne remonte pas d’hier. Elle est même devenue une expression populaire « sabrer le champagne » qui est d’ailleurs une corruption de « sabler le champagne » qui signifie faire un cul sec. Mais là on digresse et on s’éloigne de notre bouchon.

Le sabrage de bouteille remonterait au XIXème siècle et aux hussards de la garde napoléonienne qui au retour des batailles, rendaient hommage à la victoire, d’un revers de lame, ils faisaient sauter le bouchon. Un geste spectaculaire et magistral lorsque élégamment exécuté mais profondément inutile me direz-vous.

Nul besoin en effet de tire-bouchon pour ouvrir une bouteille de Champagne. Vous pouvez bien sûr ne prendre aucun risque et ouvrir de manière scolaire et ennuyeuse votre bouteille mais si vous avez toujours rêvé enfant de vous servir du vieux sabre de votre arrière grand oncle l’occasion est trop belle !

Si vous n’avez pas de sabre, inscrivez-vous à l’école militaire de Saint-Cyr ou rentrez à l’Académie française. Si vous renoncez à l’armée et aux lettres, prenez un grand couteau à lame épaisse mais sachez que vous perdez beaucoup de cachet, de crédibilité et de style dans cette opération.

Voici maintenant comment il faut procéder :

 

1.        Préparation de la bouteille

Laissez votre sabre dans son fourreau, on jouera avec tout à l’heure. Il faut d’abord mettre la bouteille en condition. Vous pouvez, comme certains, choisir d’ôter la capsule et le muselet de métal, mais soyons clairs : les garder en place ajoute encore à la beauté du geste.

Contentez-vous donc d’enlever la coiffe, puis desserrez le muselet, avant de le resserrer un peu sur le bouchon pour éviter qu’il ne s’échappe par surprise. Ensuite, moment clef de la cérémonie, examinez soigneusement le col de la bouteille pour y repérer la jointure du verre, que l’on appelle le ‘fil’. Repérez l’endroit où le ‘fil’ rejoint le goulot : c’est le point faible de la bouteille, et c’est là que vous viserez.

2.        Dégainer votre sabre

Ca y est le moment de sabrer est arrivé. Ayez votre sabre bien en main, tenez le fermement d’une main, dans l’autre le flacon par le cul de la bouteille, bouchon pointant vers le ciel ou le lustre de votre salon mais surement l’œil de votre cousine. Inclinez légèrement la bouteille de 45° à 60°.

Pour frapper, utiliser le dos de la lame, le coté tranchant ne sert à rien de cette opération.

Si vous voulez faire monter le suspense auprès de votre public, frotter la lame sur la bouteille le long du fil avant de frapper la bague du goulot d’un coup sec en accompagnant et en finissant votre geste comme au tennis.


Laissez négligemment tomber quelques bulles, redressez la bouteille et profitez de ce moment de gloire.

Vous pouvez bien sûr attribuer ce geste viril à votre force incontestable mais sachez que celle-ci n’est pas nécessaire à la bonne réalisation d’un bon sabrage. Tout est une histoire de timing, et en grande partie dû à la pression contenue dans la bouteille.

Voila pour le Champagne, mais comment faire lorsque démuni de tout tire-bouchon vous devez ouvrir une bouteille de vin classique.

Ne poussez pas le bouchon

Cela représente peut être pour vous l’alternative la plus évidente mais nous déconseillons de pousser le bouchon de votre bouteille à l’intérieur de celle-ci. En plus de l’inélégance du geste et du risque évident de vous tacher vous allez à coup sûr donner un goût de bouchon prononcé à votre vin.

Vous êtes clairement dans une situation difficile, votre tire-bouchon vous manque terriblement mais vous quelqu’un à qui on ne l’a fait pas alors ne sombrer pas dans la facilité, reprenez-vous et soyez inventif.

Demandez-vous plutôt comment MacGyver ferait.

Faire sortir un bouchon comme MacGyver

 

MacGyver_vin-wine

Il existe de nombreuses techniques, certaines sont vieilles comme le monde, d’autres un peu farfelues, mais surtout certaines marchent d’autres pas.

On a réveillé notre âme de géo Trouvetou et re-visionner l’intégralité des épisodes de MacGyver pour vous proposer notre liste de techniques adaptées.

1.        Avec votre chaussure

Déchaussez-vous et saisissez l’un de vos Church’s (la marque importe peu mais en matière de godasse on ne fait rien de mieux qu’un bon vieux classique). Enlever la capsule et insérer la bouteille dans la chaussure au niveau du talon. Tenez fermement la bouteille et la chaussure et frapper l’ensemble contre un mur. L’onde de choc fera ressortir le bouchon. Une fois le bouchon un peu en dehors ne taper plus et finissez d’ouvrir la bouteille à la main. Cette technique n’est pas sans risque. La bouteille peut se briser, anéantissant vos espoirs d’apéro et salissant au passage votre pompe. Autre risque : il n’est jamais très bon de violenter un vin, sachez donner des petits coups secs mais ne vous acharner pas ou le résultat une fois la bouteille ouverte sera décevant.

2.        Avec un couteau bien aiguisé

C’est un classique mais là encore rien ne vaut un bon classique : le couteau. Il vous sauvera peut être la mise lors d’un pique-nique ou chez des gens mal équipés. Là on ne violente pas le vin on rentre simplement la lame dans le bouchon le plus profondément possible sans abimer le bouchon puis tourner dans le sens des aiguilles d’une montre en faisant remonter le bout de liège.
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de très belles fêtes, de belles dégustations, de belles célébrations. Je vous serez gré de bien vouloir remettre au goût du jour le sabrage de bouteilles de Champagne. Ne perdons pas cette belle tradition ! Pour le reste je ne saurais trop vous conseiller de ne pas trop vous éloigner sans votre tire-bouchon. Ce petit outil reste de loin le meilleur pour ouvrir les belles bouteilles que nous vous envoyons.

Santé à tous !

Newsletter

PayPal

LePourBoire 22 rue du cloitre saint merri 75004 PARIS Tlphone : 09 81 98 44 70